Une période instructive…

Un article « état d’esprit », ça faisait longtemps et là, je vous avoue que j’avais besoin d’écrire pour me poser un peu…

On dit que l’être humain est capable du meilleur comme du pire, c’est vrai et des périodes comme celle que nous sommes en train de vivre avec cette pandémie et (surtout) le confinement ont des effets, comment dire, démultiplicateurs du meilleur comme du pire.

Je ne vais pas faire un état du pire vu, lu ou entendu ces derniers jours, les journaux télévisés en sont remplis. Ma campagne de pub mensuelle m’a attiré les foudres d’un tas de personnes énervées et agressives, ouh… La même chose pour le tuto du masque lavable, re-ouh… On m’accuse de profiter de la situation pour faire ma pub en gros…

Je sais que sur internet, les réactions sont toujours rapidement agressives, certain(e)s se sentant à l’abri derrière l’anonymat et/ou la distance qui nous sépare, que si je les avais en face de moi, je n’aurais pas entendu le même discours, etc, etc, ça reste difficile de rester de marbre.

Chacun a ses raisons d’être angoissé, qui pour sa santé, son entreprise, son travail, sa famille et des tas d’autres raisons valables. Cette situation dans son ensemble est anxiogène, c’est clair. Pour tout le monde.

Les derniers temps, je me suis sentie agressée par des commentaires et remarques que j’ai trouvés profondément injustes. Alors cet après-midi, j’ai éteint la machine à coudre et je suis allée dehors pour me reconnecter avec la vraie vie, avec la réalité. Et c’est là, les pieds sur l’herbe que j’ai réalisé la part positive des choses. Aujourd’hui, c’est devenu un luxe de pouvoir poser ses pieds sur l’herbe…

J’ai la chance de vivre à la campagne et de pouvoir mettre le nez dehors quand je veux dans le grand terrain, je peux marcher et même courir si j’ai envie, sans devoir faire d’attestation. C’est une chance inestimable, je le sais, je pense souvent à tous ceux confinés en appartement et dans quelles conditions. Ceci dit, les derniers jours, j’ai peu profité de mon jardin parce que je me suis mise à fond dans la confection de masques lavables que j’ai distribués gratuitement. Je sais que je ne suis pas la seule à oeuvrer dans ce sens ♥. A la campagne, on en a encore l’habitude, mais même ici, ça prend des proportions que je trouve profondément humaines.

Les magasins de tissus étant fermés, ceux en ligne ne livrant plus, y compris mon grossiste en mercerie, je me retrouve sans stock après avoir tout utilisé pour ces premiers lots masques. J’ai même taillé dans mes sweats en polaire… Mais les besoins sont encore grands et ils ne vont pas cesser rapidement. Alors à ceux qui voulaient payer mon travail, j’ai dit non, j’ai besoin de tissus coton, de polaire fin et d’élastique. Cherchez dans vos stocks de draps, de plaids, fouillez, parlez-en autour de vous, je pourrai continuer à produire et à offrir des masques tant que j’aurai des matières premières pour les faire.

Et c’est tout un réseau qui est en train de s’activer, de s’organiser…

Ce que j’apprécie dans tout ça, c’est que cette crise nous oblige à oeuvrer au niveau local. On apprend à connaître les gens différemment, à s’entraider de manière différente, à oser demander, à oser proposer notre aide.

J’apprécie qu’on se tourne vers des valeurs de récup’ puisque les magasins sont fermés et qu’on ne peut pas faire autrement. On redécouvre la vraie valeur des choses : un carré d’herbe, nos vieux vêtements, nos vieux draps, oui, ils sont précieux, très précieux et ils vont peut-être même nous sauver la vie, wow… Ah ça, on ne les regarde plus de la même manière, c’est sûr. On se tape pas mal qu’ils ne soient plus à la dernière mode, là…

J’aime qu’on soit obligé de faire preuve de créativité, de se débrouiller autrement qu’avec les solutions de facilité qu’on a à portée de main d’habitude.

J’aime toujours autant l’idée de vous donner des idées, de vous donner des clés pour créer à votre guise, avec ce que vous avez sous la main.

Alors ce soir, les critiques peuvent bien continuer à tomber si ça leur chante, je ne leur prêterai plus la même oreille, je me souviens pourquoi je suis là, en train de vous écrire et pourquoi je continuerai à sortir des tutos, des cours, des programmes.

Et je vous l’annonce dès aujourd’hui, c’est la rubrique « Pour la planète » qui va se développer le plus dans les semaines à venir, elle en a bien besoin.

Prenez soin de vous ♥

Je vous embrasse bien fort


8 réflexions sur “Une période instructive…

  1. Bravo pour cet article. Je suis heureuse qu’il y ait encore des valeurs ici bas. Merci pour ces jolies pensées, pour ces mots qui sont la vraie vie et si ça plaît pas à certains, tant pis ! Je suis sûre de votre sincérité et de votre empathie et j’apprécie votre vision des choses. Continuez !!! Moi j’adhère… 💐

    J'aime

  2. Bonjour Cécile,
    Ce que j’aime entre autre chez-toi, c’est que tu vois le bon côté d’une expérience… je comprends que cela n’est pas toujours facile mais j’admire le fait que tu te donnes les moyens pour rebondir sur «  le creux «  de la vague!!!
    J’aime beaucoup ce que tu fais pour l’humanité et le cœur que tu y mets. Merci pour la personne que tu es et ta participation est magnifique. J’éprouve beaucoup de joie à te lire régulièrement.
    Bonne continuité!

    J'aime

    1. Bonsoir Carmelle,
      Merci beaucoup pour ce très gentil commentaire qui me touche ♥. Attendre avant de rebondir, c’est autant de temps perdu à ne pas vivre bien, ça n’est pas toujours simple, tu as raison, mais là, finalement, c’était « pipi de chat », il y a beaucoup plus grave 🙂
      Belle soirée à toi

      J'aime

  3. Bonjour Cécile,
    On a plus que jamais besoin de personnes comme vous, de votre créativité alors que les choses vont devenir plus difficiles, alors continuez à nous partager des tutos, des programmes et des réflexions comme celle-ci

    J'aime

  4. Coucou Cécile,
    Bravo pour ce joli post plein d’humanité, je suis d’accord avec toi les choses négatives vont bon train sur le net je le vois au boulot, c’est plus simple derrière un écran et surtout quand les gens ne savent pas l’utilité finale de la chose mais bon restons zen
    Il est vrai qu’être en campagne a du bon, pouvoir écouter les oiseaux et le vent dans les feuilles …
    Bisous a vous tous prenez soins de vous

    J'aime

Répondre à Cécile Boitrand Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.