Le projet Piroulette ou comment s'adapter en permanence dans le respect de soi, des autres et de la planète

Ouh…. Un mois sans article ici ? C’est fou comme le temps a passé vite. Quelles nouvelles ? Mon emploi du temps a été partagé entre la conception du programme en ligne « Je crée mes premiers modèles » dont la première session a commencé hier (ouiiiiiiiiii 🙂 ) et la réflexion sur un joli projet qui est en train de naître.

Souvent on a tendance à croire que le plus dur, c’est de s’installer, de créer son entreprise et après, ça roule. Erreur, le plus dur, c’est de durer (on remarquera le jeu de mot au passage, hum, ok, c’est lundi matin…), de persévérer malgré les hauts et les bas de la vie, tant personnels que professionnels. Le plus dur, c’est de s’accrocher, d’y croire encore et toujours, de ne jamais lâcher le morceau et… de s’adapter.

Oui, l’adaptation, c’est le maître mot, tout comme l’organisation (mais ça, c’est un autre sujet). Bref, pour « durer » donc, il faut s’adapter, pas seulement à la clientèle et à notre environnement, non, c’est aussi en se respectant soi et ses valeurs qu’il faut s’adapter, hum… Là, c’est autre chose. Mais je ne vais pas développer ça en détail ici, on en reparle bientôt dans le programme « Je lance mon entreprise de confection », si vous voulez bien, avec un nouveau module qui sera évidemment gratuit pour les inscrit(e)s ;).

J’en viens donc à la présentation

du projet Piroulette 🙂

Finis, mes cours de couture sur Albi, il fallait que je trouve le moyen de vous rencontrer. Car les cours en ligne, c’est bien, mais j’aime aussi la dimension « réelle ».

Et celles et ceux qui m’ont eue en cours savent combien j’aime enseigner mais aussi me retrouver derrière la machine, n’est-ce pas ? A ne plus vouloir rendre la place, hi hi hi ! Oui, je sais, je sais….

Pour respecter mes envies, il me fallait donc un nouveau projet où j’aurais la possibilité de coudre, enseigner et vous rencontrer. OK. De gros changements ont eu lieu les derniers mois dans ma vie, dont un nouvel environnement : la belle campagne quercynoise. Pas une grande ville où il est finalement très simple de donner des cours et stages ici ou là. Ah mais rester enfermée chez moi avec la seule connexion internet pour me relier à vous, même si la connexion est bonne, ça n’allait pas être possible et faire les aller-retours dans les « grandes » villes des alentours, comme je l’avais envisagé au départ, non plus.

Source photo : Office de tourisme Cahors

Hum… Mais qu’allais-je donc faire ?

Premier point, de nouveaux cours en ligne pour la méthode « Je crée mes modèles » sont dans les tuyaux. Je tiens énormément à ces cours en ligne, c’est ce qui vous permet d’apprendre à distance, aux horaires qui vous conviennent, etc, et c’est très important pour moi de continuer à vous donner les clés pour créer.

Deuxième point, je suis remise derrière la machine avec délice, c’est rien de le dire ! J’ai même une nouvelle surjeteuse, dites-donc, l’autre a rendu l’âme au début du projet, je crois qu’elle en avait assez vu, la pauvre, elle a renoncé à me suivre dans cette nouvelle aventure… Des kilomètres de surjet, qu’elle a fait, sûrement le tour de la terre ! :). Paix à son âme et merci pour les services rendus. Bienvenue à la nouvelle, toute simple, basique, mais diablement efficace, je l’aime déjà !

Troisième point, je voulais à tout prix travailler dans l’état d’esprit qui est le mien de respecter la planète : j’ai donc commencé par programmer un vaste projet de retouches de vêtements, mais pas tel qu’on le conçoit de manière traditionnelle. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais en matière de retouches, on marche souvent sur la tête aujourd’hui vu le prix des fringues : acheter une veste en polaire à 9 euros, se retrouver avec une fermeture HS au bout de quelques mois, vouloir la faire changer et constater qu’une fermeture neuve vaut à elle seule le prix de la veste, sans parler du coût du travail de la couturière… Alors on fait quoi ? Ben on jette, bien sûr, et on rachète une veste, ça revient moins cher. Dans le porte-monnaie, oui, mais pour la gestion de nos déchets, là, par contre, ça commence à coûter beaucoup, beaucoup…

Alors voilà, dans mon atelier, il y aura quelques fournitures neuves, mais il y aura aussi pas mal de récup’ et on choisira le tarif qu’on veut en fonction de l’origine des fournitures. Un premier moyen de rendre chacun responsable de ses décisions, même les plus petites.

Quatrième facette du projet et non des moindres (!) : vous rencontrer, hé hé. C’est là qu’intervient Piroulette

Piroulette, à la base, c’est un petit oiseau (création perso) qui saute de branche en branche et rencontre un tas d’amis. Je vous le présenterai bientôt 🙂 Allez, ok, un micro aperçu si vous voulez, pour le fun du lundi matin :

Piroulette, c’est aussi le ptit nom, qu’elle va avoir, elle :

C’est la photo de l’annonce, autrement dit la photo « AVANT » transformation. Car vous vous en doutez, elle ne va pas rester comme ça ;).

Avec Piroulette, j’irai à votre rencontre :), ce sera mon atelier ambulant et aussi… Un cocon douillet où vous pourrez prendre des cours de couture en confection avec la méthode « Je crée… », apprendre à retoucher vous-même vos vêtements avec mes conseils et mon matériel, être accompagné(e) dans le projet de votre choix, etc.

Où est-ce que j’irai avec Piroulette ? Je vous dirai ça au fur et à mesure que ce sera défini de manière sûre. La première étape, c’est de faire une beauté à cette demoiselle et pour ça, déjà commencer par aller la chercher dans son lieu de résidence actuelle. Rendez-vous est pris en fin de semaine, rhooooo, j’ai hâte !!

Ensuite, nous attaquerons les travaux d’aménagement intérieur puis de décoration extérieure. Nous en avons pour quelques semaines de travail, j’ai un soutien hors pair à mes côtés, j’apprécie la chance que j’ai… Oui oui, bien sûr, je vous partagerai les photos au fur et à mesure de l’avancement des travaux :).

Allez, bon lundi à vous, je file, ce matin, c’est tournage de vidéos pour les cours en ligne au programme ;).


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.