8 craies et crayons à l’étude pour tracer sur le tissu

Au fil de mon expérience en couture, j’ai testé : la craie tailleur, le crayon tailleur, le porte-mines craie, le porte-mines craie fine, le feutre effaçable, le crayon de papier, le stylo bille et le feutre. Quel est le résultat de ces expériences ? Voilà ce que je vais partager dans cet article :). Allez, c’est parti !

Le classique, la plus connue de toutes les générations, j’ai nommé la craie tailleur qu’on retrouve dans toutes les boîtes de couture.

Avantages : économique et on la trouve partout. La craie marque facilement.

Inconvénients :on est obligé de l’affûter régulièrement sinon à la longue, on finit par obtenir un trait très large. Je ne la trouve pas toujours très maniable, surtout pour tracer les courbes, elle n’est pas très « intuitive », sûrement parce qu’on est plus habitué à manier un crayon.

Le crayon tailleur, justement.

Avantages : son prix, on en trouve très peu cher. On a l’habitude des crayons, donc il est facile à utiliser et à tailler.

Inconvénient : je n’ai pas eu de chance ou alors je suis tombée sur des modèles de qualité moyenne, je ne sais pas mais je trouve que la mine trace peu, il faut souvent repasser plusieurs fois pour marquer.

Le porte-mines craie

Avantages : le choix de couleurs, on choisit en fonction de la couleur du tissu (un coloris qui tranche, pour bien repérer le tracé). La craie trace nickel au premier passage. La mine se taille facilement. Je le trouve très pratique et finalement économique à l’usage, j’utilise toujours la boîte de craies d’origine de l’ensemble acheté il y a plus de 10 ans. On peut tailler la mine très pointue pour tracer les choses fines comme les pinces par exemple ou la conserver un peu plus large pour les autres coutures et notamment pour tracer sur les tissus un peu extensibles ou fins qui ont tendance à accrocher les mines fines. Avec un peu de largeur, la mine glisse bien.

Inconvénient : il arrive que les mines se cassent quand la boîte tombe par exemple, mais on peut utiliser jusqu’aux petits bouts sans aucun souci, donc pas de perte, finalement.

Le porte-mines craie fine : il fonctionne sur le même principe que le porte-mines craie, si ce n’est que la mine est beaucoup plus fine.

Avantage : il trace nickel, au millimètre près, parfait pour les pinces.

Inconvénients : la mine a tendance à accrocher en fonction des tissus sur lesquels on l’utilise, elle ne glisse pas bien. Comme elle est fine, la mine est aussi très fragile et casse facilement. En fait, je le réserve au tracé des pinces uniquement.

Le feutre effaçable à l’eau ou disparaissant à l’air libre, suivant les versions (souvent en bleu pour celui effaçable à l’eau et en violet pour celui s’effaçant au bout d’un certain temps).

Avantage : pratique à utiliser, c’est un crayon qu’on manie facilement

Inconvénients : je conseille fortement de faire un essai sur une chute du même tissu AVANT de commencer à tracer car à l’usage, on se rend compte que l’effaçable à l’eau ne s’efface pas toujours, quant à l’effaçable à l’air, pour lui, ça se passe mieux, mais ça permet de tester son temps d’action car oui, il faudra avoir terminé l’ouvrage avant que tout disparaisse, c’est un peu une course contre la montre dans certains cas. Ne vous fiez pas à ce qui est écrit dessus, après l’avoir utilisé sur plusieurs supports, la durée d’effacement varie en fonction des tissus. Une remarque : tous les ouvrages qu’on coud ne sont pas forcément destinés à être lavés (sacs, etc), on évite donc d’utiliser le feutre effaçable à l’eau dans ces cas là :). Comme tout feutre, il finit par sécher, quel que soit le modèle et puis le choix de couleurs est très limité.

Le crayon de papier : oui, oui, celui qui nous accompagne toute notre vie. Tiens, d’ailleurs, vous savez qu’on l’appelle différemment selon les régions ? Crayon de papier, crayon à papier, crayon gris, crayon de bois… On en a toujours un sous la main.

Avantages et inconvénients liés : pas besoin d’acheter quoi que ce soit. Sur certains tissus, on peut le gommer, attention toutefois, ça dépend de la trame du tissu et de la fragilité, la gomme peut endommager certaines fibres, donc à utiliser avec modération. On le réserve donc plutôt aux traits de coupe qui ne seront pas visibles, mieux vaut éviter de tracer les lignes de couture avec, les pinces, etc. Idéal pour les patrons sur papier car on peut le gommer en cas d’erreur.

Le stylo bille : lui aussi nous accompagne toute notre vie, facile à trouver, on en a toujours un sous la main.

Avantages : les mêmes que le crayon de papier sauf qu’il ne se gomme pas. Pour tracer sur les tissus enduits ou les similis, endroit ou envers, il glisse comme aucun autre, tip top, à partir du moment où on l’utilise pour tracer les lignes de coupe et pas de couture et où on prend garde à son principal inconvénient…

Inconvénients : il ne s’efface pas et il arrive même qu’il tache en libérant des petites « boulettes » d’encre. Il faut donc rester très prudent quand on l’utilise.

Le feutre

Avantages : facile à trouver et à manier

Inconvénients : à la différence du papier, le tissu a tendance à beaucoup absorber l’encre et à faire des taches, des pâtés dont on se passerait bien pour un tracé régulier. Sur les enduits et similis, il bave, on en met partout et à moins que ce soit un feutre lavable comme ceux qu’on trouve dans le commerce pour les enfants, il est indélébile.

Voilà pour ce passage en revue, ah oui, j’allais oublier de parler de la roulette à craie !

Comme pour le crayon tailleur, je ne sais pas si c’est moi qui n’ai pas eu de chance, mais le traçage, bof, bof. En plus, elle n’est pas aussi facilement maniable qu’un stylo. Bref, je n’ai pas été convaincue.

Mon préféré ? Le crayon porte-mines ! Alors lui, je l’adore, il me suit partout et je vous le conseille. Choisissez de préférence une boîte avec des mines multicolores et pas seulement des craies blanches ou seulement blanches, roses et bleues, franchement, vous apprécierez à l’usage 🙂

Allez, je vous remets une photo, d’une autre marque (c’est celui que j’ai, d’ailleurs 🙂 ).

Et vous, vous utilisez quoi pour tracer sur vos tissus ? Un de ces moyens là ou bien vous en avez un autre à nous faire découvrir ? Dites-nous ça en commentaire 🙂


2 réflexions sur “8 craies et crayons à l’étude pour tracer sur le tissu

  1. merci pour cette etude, personnellement j’utilise le crayon porte mine de couleur variable comme vous et le stylo effaçable a la chaleur apres essaie sur un morceau de tissus
    bonne soirée

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.