6 conseils quand on se sent perdu(e) en couture

perdu

En couture, comme dans plein d’autres domaines, les techniques sont nombreuses, les rayons des magasins regorgent de livres en tous genres (lequel choisir ???), le net déborde de blogs, de vidéos, de tutos, tellement qu’on ne sait plus où donner de la tête.

A partir de proverbes et citations, je vous donne quelques conseils pour vous permettre de ne plus vous y perdre :

 

1- Petit à petit l’oiseau fait son nid

Ne cherchez pas à ingurgiter le maximum en un minimum de temps, ça ne servira à rien, vous n’en retiendrez pas la moitié. Progressez pas à pas, apprenez les techniques au fur et à mesure en fonction de vos besoins.

Par exemple, il ne sert à rien d’apprendre à faire une boutonnière passepoilée si vous n’avez pas l’intention d’en placer une sur un de vos ouvrages… Aucune utilité, vous ne retiendrez pas parce que vous ne pratiquerez pas, résultat : une perte de temps.

 

2- L’abondance produit le dégoût (proverbe italien)

Quand vous cherchez à apprendre une technique, inutile de répertorier 15000 vidéos, tutos ou autres explications sur ce thème. Une seule suffit : la bonne :). Ah oui, voilà le problème, quelle est la bonne au milieu de cette abondance de conseils ? Hé bien ce sera la vôtre, la bonne. Je m’explique : commencez par tester une technique, une seule. Si elle vous convient, parfait, conservez-la, inutile d’en chercher une autre. Si elle vous convient moyennement ou pas du tout, cherchez-en une deuxième et testez-la tout de suite. Elle vous convient ? Gardez-la.

Franchement, à quoi sert d’avoir 36000 explications différentes alors qu’au final, une seule vous suffira ? A rien, si ce n’est, encore une fois, à vous faire perdre du temps. Et quand on surfe sur le net, le temps défile, vous le savez aussi bien que moi, hein… Alors on le consacre à quoi, notre temps ? A faire une collection de tutos ou bien à coudre ? Intéressante, cette question, non ?? 😉

 

3- Quand on aime, la fidélité n’est guère difficile (Henry de Montherlant)

Quand les explications d’une personne, blogueuse ou prof, vous conviennent et suffisent à vous faire progresser dans le sens où vous voulez, il n’y a pas de raison d’en changer. Pourquoi ? Parce que vous avez déjà intégré son mode de fonctionnement donc vous apprendrez plus vite, vous ne serez pas perturbé par un mode de communication différent, des mots différents, des gestes différents.

Par exemple, j’apprends l’italien depuis quelques mois et le fais principalement en regardant des vidéos parce que c’est le mode qui me convient le mieux. Pour le vocabulaire technique de la couture, je regarde donc des blogs spécifiques. Je n’y apprends pas grand chose en couture (même si je regarde toujours avec attention, on ne sait jamais, hi hi), mais choisis les blogueuses pour leur manière de s’exprimer, forcément, puisque je me focalise sur la langue. En visionnant une vidéo, je sais dès les premières secondes si le ton me convient ou pas, je ne me force jamais à aller au bout si ce n’est pas le cas. Conclusion, je ne suis abonnée qu’à deux chaînes de couturières italiennes sur la myriade qui existent et j’apprends tout mon vocabulaire de couture italien avec elles. Les retrouver est toujours un plaisir. Peut-être qu’un jour, j’irai les voir en vrai d’ailleurs, ça me plairait beaucoup !! 🙂

 

4- On cherche souvent des difficultés où il n’y en a pas (proverbe français)

Avant de rechercher LA technique officielle (pourquoi ? parce qu’elle vaudrait mieux qu’une autre ?), demandez-vous toujours comment vous feriez, vous ? Comment vous feriez, de la manière la plus simple qui soit.

Parce que la difficulté ne fait pas la qualité du résultat, c’est la maîtrise de la technique qui le fait. Et à mon avis, mieux vaut maîtriser une technique simple que de tâtonner et se prendre la tête avec quelque chose de compliqué, voire d’inaccessible, où est le plaisir, à moins d’être maso ?

C’est la raison pour laquelle, même en ayant des années de pratique, je cherche non pas à faire compliqué, mais toujours à faire un compromis entre simple, joli et solide.

 

5- Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, mais les jugements qu’ils portent sur les choses (Epictète)

Voilà dix fois que vous jouez du découd-vite et vous commencez à en avoir ras le bol, la machine à coudre va finir par valser par la fenêtre si vous ne finissez pas par jeter votre ouvrage à la poubelle…

Vous savez quoi ? C’est le signe qu’il faut faire une pause :). Non, vous n’êtes pas nul(le), oui, vous allez finir par y arriver. La seule condition, c’est de vous arrêter, de penser, de passer à autre chose. Vous avez besoin de prendre du recul, de la distance.

Vous savez quand on a un mot sur le bout de la langue et qu’on le cherche, on le trouve rarement, c’est rageant, hein ? Alors qu’en fait, il suffit de penser à autre chose et paf ! Le voilà qui revient ! C’est le même principe en couture, il faut lâcher prise, vous aérer un coup, ne plus y penser, détourner l’attention de votre cerveau sur autre chose et quand vous reviendrez à votre ouvrage, ce sera avec un oeil neuf. Alors, vous pourrez vous apercevoir tout de suite de ce qui clochait, parce que vous aurez une vision d’ensemble et ne serez plus focalisé(e) sur un détail qui vous donnait une vision fausse du problème.

Un exemple ? Le point est moche, vous galérez avec la tension du fil, faites 15 essais avant de vous dire que votre machine est foutue, que votre fil est de mauvaise qualité (ce qui est très très rare, croyez-en mon expérience…), que vous n’êtes vraiment bon(ne) à rien… Vous changez de fil, le problème reste le même, votre ouvrage n’en peut plus d’être cousu et recousu, le tissu commence à être rempli de trous, vos cheveux se dressent tous seuls sur votre tête et vous avez chaud, très chaud. Hop ! Stop ! On arrête tout… Pause ! Et puis en revenant 20 minutes plus tard, vous arrivez devant votre machine à coudre et constatez que… l’aiguille est tordue… C’était tout, juste ça. Et non, vous n’avez pas pensé à la regarder parce que vous étiez focalisé(e) sur ce « fil pourri ».

 

6. L’autonomie est une condition de l’efficacité (Jack Lang)

Apprenez à raisonner par vous-même et à prendre confiance en vous plutôt que de tenter d’appliquer les recettes des uns et des autres à la lettre. Cherchez le plus tôt possible à devenir autonome, privilégiez les méthodes qui vous enseignent le pourquoi et le comment plutôt que celles qui se contentent de vous donner des recettes toutes prêtes. Pourquoi ? Parce que sans recette, vous ne serez plus perdu(e), vous saurez exactement où vous allez parce que vous aurez compris.

Par exemple, il m’arrive d’accompagner les projets d’élèves qui se basent sur des patrons achetés dans le commerce. OK, on prend le patron, mais on l’étudie, pourquoi il est fait comme ça et pas autrement et ensuite, on ne prend pas l’ordre de montage indiqué, on le fait nous, d’après notre trame habituelle à nous, parce qu’on a acquis les techniques qui fonctionnent et aussi parce que souvent… Les explications (voire même les patrons, hé oui, malheureusement), sont truffés d’erreurs.

Devenez autonome, oui, c’est la clé de votre liberté et de votre réussite dans vos projets.

 

Conclusion

Soyez tendre avec vous, ne vous imposez pas d’ingurgiter trop de théorie avant de passer à la pratique, limitez la quantité d’informations que vous recherchez, une seule suffit. Trouvez un « maître » qui vous convient et n’en changez plus, simplifiez-vous la vie et puis faites des pauses quand ça ne va pas, prenez du recul, changez d’air. Enfin, cherchez à être autonome le plus tôt possible pour devenir efficace et prendre vraiment du plaisir en étant libre de vos choix.

Mes cours de couture en ligne sont faits sur le mode « simple, rapide et efficace » dont je vous parle au point 4 et vous mènent à l’autonomie dans tous les domaines (point 6). Vous pouvez les découvrir ici : http://jecreemesmodeles.podia.com

 

 

Une réflexion sur “6 conseils quand on se sent perdu(e) en couture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.