La critique, ce qu’elle nous apprend et qu’en faire ?

annoyed-3126442_960_720

Oh oh, voilà un sujet « critique » qui s’annonce ! Rien à voir avec la couture ? Bien sûr que si et on va même aller au-delà (comment souvent LOL).

Je mets d’emblée à part la critique positive qui en plus d’émettre un avis de manière diplomate nous donne un conseil d’amélioration, je vais parler ici de la critique négative, gratuite, qu’on se reçoit en pleine tronche alors qu’on n’a rien demandé ou pire, qu’on a essayé de faire plaisir en faisant de notre mieux.

« Mon mari trouve que mon ourlet n’est pas parfait », « ma mère a fait des remarques désagréables sur le sac que je lui ai fait pour son anniversaire, trop ci, pas assez ça », « ça me désole, je suis vraiment nulle, je vais arrêter la couture » et j’en passe…

1- Première raison

Vous connaissez cette citation bien sûr : « La critique est aisée mais l’art est difficile ». Critiquer, c’est toujours facile à faire, il suffit d’avoir un état d’esprit négatif et de le laisser déborder hors de soi. Et tout ça pour quoi ? Vous le savez ? Ben tout simplement parce que la personne se sent frustrée pour une raison ou une autre et surtout qu’elle n’est bien souvent pas capable de faire elle-même ce que vous avez fait. Elle ne mesure donc pas ce que ça peut bien représenter comme travail, comme investissement en temps, comme volonté, elle critique parce que ça lui est plus facile… Euh bon ben d’accord alors, ça te plaît pas mais tu voudrais pas te mettre à la couture, toi, histoire qu’on rigole un peu ??

2- Deuxième raison

Ce n’est pas vous qui avez un problème, comme on essaie de vous le faire souligner mais la personne même qui est en train de vous critiquer… Quand une personne nous critique, elle en dit plus sur elle-même et sur son fonctionnement que sur nous. Le mari qui critique l’ourlet comme étant imparfait car décalé d’un millimètre, ça signifie qu’il est méga pointilleux. La mère qui n’est pas satisfaite du cadeau reçu, ma foi, comment vous dire que je la considère comme « mal élevée » (ha ha ha) parce que pour moi, ce ne sont pas des choses qui se disent quand on reçoit un cadeau. Mais bon, c’est ma façon à moi de voir les choses, hein ;).

En tout cas, ça ne remet et ne doit pas remettre en question ce que vous êtes, ce que vous faites, dans la mesure où vous avez fait de votre mieux. Cette personne n’est pas satisfaite de ce que vous lui offrez, du service que vous lui rendez parce que ses attentes sont supérieures ? Hé bien qu’elle aille voir ailleurs et se donne les moyens d’atteindre ses objectifs, tout simplement. Personne n’oblige votre mari hyper minutieux à vous demander de faire ses ourlets  s’il veut une qualité professionnelle, par exemple, qu’il se fasse servir par une couturière pro en échange d’une rémunération et comme ça, tout le monde est content (entre nous, les retouches, c’est déjà pas trop marrant alors bon, faut pas pousser, hein !) 😉 .

3- Troisième raison et non des moindres (aheum !)

Dans un autre domaine, je nomme les critiques gratuites, voire carrément agressives comme j’en reçois de temps en temps, si simples à balancer par internet parce que l’anonymat préserve son émetteur (preuve d’un courage hors norme lol). On les trouve souvent sur les forums ou les réseaux sociaux, sur les blogs ou encore en commentaires de vidéos ou de photos d’ouvrages par exemple. En fait, ces critiques là sont le reflet d’un mal-être de la personne qui les émet. Il faut savoir qu’une personne qui se sent mal, non épanouie finit toujours par devenir aigrie et par vouloir faire du mal autour d’elle.

Ce type de critique agressive ne mérite qu’une chose : on zappe, on supprime et on s’en désintéresse totalement parce que répondre ne sert absolument à rien de plus qu’à attiser la colère, à envenimer les choses, à vous faire perdre du temps ou de l’énergie.

En fait, ces personnes sont malheureuses, ça fait pitié, mais ce n’est pas nous qui pouvons les aider…

4- De manière générale

A partir du moment où une critique n’est pas constructive, elle n’est pas utile. Y penser sans cesse, la ressasser, c’est accorder de l’importance à la négativité de la personne qui l’a émise. Vous savez quoi ? Il y a de très fortes chances pour qu’elle ne s’en souvienne même plus, occupée à aller déposer son venin ailleurs…  Alors cette critique, vous allez en faire quoi ? Continuer à la faire vivre en y pensant, en fracassant votre confiance en vous et vos projets ou bien la remettre à la place qui lui est due, c’est-à-dire à la corbeille ?

PS : j’ai longtemps cherché la perfection pour ne plus être blessée par les critiques. Autant vous le dire tout de suite, fausse piste, c’est un combat perdu d’avance, la perfection n’existe pas, tout simplement parce que ce qui est parfait pour vous ne l’est pas pour votre voisin et vice-versa. Ayez confiance en vous, faites de votre mieux et puis… Qui vous aime vous suive ! C’est tout et c’est bien mieux comme ça, au moins, il y en a pour tous les goûts ♥.

Une réflexion sur “La critique, ce qu’elle nous apprend et qu’en faire ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.