Que faire avec des vêtements usagés ?

Il y a quelques semaines de ça, je me suis lancé un défi récup’, il s’agissait de partir d’un vêtement existant, en l’occurrence un vieux jean de mon fiston, et d’en faire un tas de choses en récupérant l’intégralité du tissu.

Le dernier ouvrage était à peine terminé que j’avais envie de recommencer aussitôt et l’idée m’est venue de creuser un peu pour comprendre pourquoi.

 

D’abord, c’est une sorte de retour aux sources (en mode « ptite maison dans la prairie », lol), le fait de redonner de la valeur au tissu. Même si, compte tenu de son prix, c’est devenu un bien de consommation courant pour la plupart, j’ai toujours beaucoup de mal à jeter du textile, vieux vêtements ou autres (oui oui, même les chaussettes tellement usées qu’elles sont devenues transparentes !). Alors bien sûr, je donne, mais récupérer les vêtements pour leur donner une seconde vie est une idée qui a fait son chemin dans ma ptite tête.

 

Il y a aussi d’autres avantages à récupérer et ce, même (surtout) pour les débutant(e)s !

 

D’abord, on se sent plus en confiance de travailler sur des choses dont on se serait débarrassées, aucun stress, si on se trompe, c’est encore moins grave que grave, vous voyez ce que je veux dire ?

 

Ensuite, ça permet de développer la créativité à fond, de jouer avec les matières, d’apprendre à les maîtriser du même coup, mais aussi de voir ce qui va ensemble ou pas, le comportement des différents tissus assemblés, de jouer avec les couleurs, les formes, bref, de se lâcher !

 

On aime parfois des vêtements pour leur tissu même si la coupe ne nous convient pas/plus.

 

Parfois, ça peut aussi être un attachement sentimental, lié à un événement, une personne, bref, on ne veut pas s’en débarrasser et du coup, nos étagères croulent sous des souvenirs qu’on ne porte pas, qu’on utilise pas. La récup’, c’est le moyen de leur donner une seconde vie et l’occasion pour nous de nous les réapproprier, de les utiliser enfin (ou à nouveau) sous une forme qui nous convient.

 

Premier exemple

Virginie a récupéré cette robe qui s’ennuyait au fond d’une armoire depuis de nombreuses années. Quand sa fille l’a vue, le tissu lui a beaucoup plu et l’idée est venue d’un faire un top tout à fait dans l’air du temps.

Le patron a été fait, parementure comprise, d’après un top qui lui va bien et hop, quelques coups de ciseaux et un petit tour derrière la machine plus tard, le résultat est là, bel et bien porté !

109699279

 

Deuxième exemple : l’attachement sentimental

Quand elle avait deux ans, j’avais fait à ma fille de jolis pantalons en velours qu’elle a mis durant tout un hiver. La belle saison venue, ma blondinette à bouclettes avait bien grandi, les pantalons ne lui allaient plu et en les sortant de l’armoire pour faire le tri, j’ai tout de suite vu l’assortiment de couleurs des vêtements étalés au sol et les ai transformés en un sac.

108443929

J’adore les mini poches qui me rappellent la taille des petites mains qu’elle glissait à l’intérieur pour y cacher ses trésors ♥. Ma fille va avoir 15 ans, le sac m’accompagne toujours à la plupart de mes ateliers et je me réjouis à chaque fois de l’avoir confectionné.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.